FORUM

forum / Réseaux / Décrivez le mode historique de communication peer to peer (p2p)

Vous n êtes pas connecté

Page :1

Décrivez le mode historique de communication peer to peer (p2p)

Auteurs Messages
Anonyme Posté à 02h51 le 08 Oct 14

Membre inscrit le 09/06/2013
Messages : 0
Localisation :
Salut!
Décrivez le mode historique de communication peer to peer (p2p)
camille Posté à 17h30 le 08 Oct 14

Membre inscrit le 01/10/2014
Messages : 570
Localisation :
Le Peer-to-Peer est une technologie émergente en passe de bouleverser le travail collaboratif sur Internet. Le principe du P2P est d'exploiter toutes les capacités de stockage et de traitement des ordinateurs connectés... et toute la force de travail potentielle de leurs utilisateurs. Les applications sont distribuées dans l'ensemble du réseau où chaque nœud (un simple PC) se comporte à la fois comme un client et comme un serveur. Le P2P est une architecture qui donne toute son autonomie au client  en réduisant le rôle des serveurs qui, dans certains cas, peuvent jouer un rôle de chef d'orchestre.

Tous les noeuds du réseau (Nodes) sont des "Pairs" et chaque "Pair" peut fonctionner comme routeur, client ou serveur en fonction de la nature de la requête qu'il reçoit. L'architecture P2P génère sa propre organisation pour ses noeuds de communication. L'ajout d'un nouveau Pair ne nécessite aucune réorganisation: le réseau s'organise automatiquement en réseau de réseaux plus petits en fonction des échanges, ce qui permet comme disent les anglo-saxons une "scalability" (capacité d'adaptation aux changements de taille) et une optimisation de l'utilisation de la bande passante.

Quelques 60.000 clients et fournisseurs d'entreprises, utiliseraient actuellement le P2P, ce qui est encore très peu (étude Frost & Sullivan http://www2.frost.com): le principal obstacle à l'adoption de méthodes de travail basées sur le P2P semble résider dans le manque de sécurité supposé de ce système. (Sun Microsystems travaille actuellement sur la sécurisation de ces échanges Peer to Peer).

L'informatique s'est d'abord développée autour du concept de l'ordinateur central tout puissant "Big Brother". C'est ce qui a donné naissance aux grands systèmes centraux comme l'IBM 360 ou Multics vers la fin des années 70. Les terminaux ne communiquent entre eux qu'au travers de la machine centrale.

Ce concept a ensuite évolué vers un concept quasi-identique, le modèle client/serveur où les clients sont attachés au serveur par réseau au travers d'un logiciel propriétaire.

Cependant, dans les années 70, des informaticiens un peu visionnaires conçoivent un système -Unix- pour des machines plus petites avec un mode de communication d'égal à égal pour partager des ressources sur le réseau -ARPANET-, l'ancêtre d'Internet. Le protocole de communication de l'Internet a été conçu dès le début comme un système symétrique peer-to-peer. Les premières applications de l'Internet (FTP pour l'échange de fichiers ou Telnet pour utiliser une machine à distance) étaient en fait des applications client/serveur avec cependant une nuance : chaque système pouvait être à la fois client et serveur. En effet, l’un des points forts du protocole TCP/IP est d'être parfaitement symétrique. Les premières applications de l'Internet qui utilisent réellement cette symétrie ont été les serveurs de News et les serveurs de noms de domaines (DNS). Dans les 2 cas, le problème concernait le partage de fichiers. Ceci a été résolu par une coopération entre machines dont chacune sert en priorité l'espace dont elle est responsable.

Au début de l'explosion de l'Internet dans le grand public, le navigateur web et d'autres applications ont été construites sur le modèle client/serveur : on pose une question et on attend la réponse. Les fournisseurs d'accès à Internet ont attribué des adresses IP temporaires aux utilisateurs qui se connectaient par téléphone et les firewalls et autres NAT ont achevé de transformer le réseau Internet en un système essentiellement client/serveur.

Jusqu'en 1994, Internet avait un seul modèle de connectivité. Les machines étaient supposées être connectées en continu et disposées d'une adresse IP fixe et permanente. Le système DNS (Domaine Name System) était prévu pour cet environnement, et un changement d'adresse IP était supposé rare ou anormal. Avec l'invention de Mosaïc, premier navigateur Internet, un nouveau modèle a vu le jour. Pour faire fonctionner un navigateur Web, un PC devait être connecté via un modem avec sa propre adresse IP. Ce changement a créé un nouveau mode de connectivité, puisque les PC pouvaient entrer ou quitter le réseau à tout moment, et fréquemment. Pour remédier au manque d'adresses IP disponibles, les FAI (fournisseurs d'accès internet) ont assigné les adresses dynamiquement, donnant à chaque PC une adresse IP différente, voire renouvellée à chaque nouvelle session. Pendant de nombreuses années, ce modèle a plutôt bien fonctionné et fonctionne encore. Mais au cours de l'année 2000, le peer-to-peer a changé la donne. 

SOUGEY Raphaël
VARILLON Frédéric
Samomoi

Page : 1